• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Général
  • /
  • Pourquoi et comment lutter contre l’isolement des personnes âgées ?
Amélie Wallyn

Pourquoi et comment lutter contre l’isolement des personnes âgées ?

Aujourd’hui je voudrais vous parler de l’isolement des personnes âgées et des conséquences néfastes que cela peut avoir sur sa santé. En effet, quand nous voyons que notre proche ne voit plus que nous, on a trop facilement tendance à se dire que c’est une situation normale. S’il est fréquent que les personnes âgées se retrouvent seules et isolées socialement, ce n’est pas pour autant que ce n’est pas une situation triste et dangereuse pour sa santé ! 1 personne âgée sur 4 dit souffrir de solitude !!!
A la fin de l’article, je vous donnerai des pistes pour aider votre proche a retrouver une vie sociale enrichissante.

Pourquoi les personnes âgées se retrouvent-elles souvent en situation d’isolement ?

solitude personne âgéeL’isolement des personnes âgées est dû à une multitude d’événements qui viennent changer leur vie progressivement :

  • Le départ à la retraite pour les « jeunes seniors » : la retraite vient apporter une modification majeure au rythme de vie de la personne. Elle perd les relations avec ses collègues de travail, n’a plus besoin de sortir chaque jour du domicile pour aller travailler, ne peut plus se définir par son emploi lorsqu’elle rencontre une nouvelle personne (et oui, notre travail nous sert aussi à nous présenter en société et à trouver des sujets de conversation avec certaines personnes, ne serait-ce que pour évoquer les conflits avec le patron ou la bonne ambiance dans la société…).
  • Le veuvage : c’est le passage radical d’une vie de couple à une vie en solo. La personne avec qui nous échangions au quotidien n’est plus là. Il n’y a plus personne avec qui commenter les informations du journal télévisé, à qui parler de la météo, avec qui faire des projets… Un fort sentiment de solitude peut apparaître une fois le deuil terminé.
  • L’éloignement des enfants : à l’heure de la mondialisation les familles se disloquent et certains membres de la familles partent vivre à l’autre bout de la France ou à l’étranger. Cela provoque l’isolement des plus âgés qui ne se déplacent peu ou plus. La cellule familiale est de plus en plus éparse, et les parents âgés ne peuvent plus compter autant qu’avant sur leurs enfants, qui vivent trop loin pour apporter une aide quotidienne à leur proche. Il faut noter que 41% des personnes âgées n’ont plus de contact avec leurs enfants. C’est énorme !
  • Le vieillissement des amis :  les amis aussi vieillissent !  Il devient alors difficile de se rencontrer. Certains ne peuvent plus se déplacer, d’autres sont fréquemment hospitalisés, d’autres déménagent dans une autre région pour être plus proche de leurs enfants…
  • La perte d’autonomie :  avec l’âge, les personnes âgées se déplacent de moins en moins. Difficile alors de rencontrer du monde, d’échanger avec la boulangère, de voir autre chose que les pièces de sa maison… Une bonne partie de la vie sociale des personnes âgées est procurée par les échanges avec les commerçants, les voisins, les rencontres inopinées d’anciens amis ou de famille éloignée dans les supermarchés… Quand la personne ne peut plus sortir, elle est privée de tous ces prétextes pour tromper leur sensation d’isolement et de solitude.

Conséquences de l’isolement chez la personne âgée : 

J’ai parlé en détail des effets qu’ont une vie sociale épanouie sur la mémoire et l’autonomie des personnes âgées dans cet article.

L’isolement amène la personne âgée à l’ennui et à la constatation du temps qui passe et affecte sa santé. Petit à petit, la personne se replie de plus en plus sur elle-même. Elle sort moins, prends moins soin de son apparence.

Viennent alors la sensation de monotonie et une perte des émotions. Il n’y a plus ni joie ni peine, juste l’attente dans un entre deux. La personne n’a plus faim, n’a plus envie de faire des activités et reste passive chez elle.

Il s’agit des symptômes d’une dépression. Il faut savoir que de nombreuses personnes âgées sont déprimées. Au point d’avoir des pensées suicidaires et certaines fois, de passer à l’acte. 28% des suicides en France concernent des personnes âgées. Des chiffres qui nous semblent étonnant tant la dépression de la personne âgée est ignorée voire tabou dans notre société.

Comment repérer la dépression chez une personne âgée ?

isolement des personnes âgéesSe plaint-elle plus régulièrement ? Sa vie sociale a-t-elle changé ?  Le ton de sa voix est-il inhabituel ? a-t-elle changé ses habitudes de vie (ne va plus à son club de cartes, ne mets plus ses « habits du dimanche ») ? Perd-elle du poids ?

Parlez à votre proche au moindre soupçon, ou plutôt, laissez votre proche parler. Cela vous permettra d’avoir conscience de la situation mais cela lui permettra aussi d’exprimer ses sentiments afin de commencer à trouver ses propres solutions à ses problèmes.

Si la personne est effectivement déprimée, incitez-la à en parler à son médecin. Il saura l’orienter vers une consultation psychologique si besoin, ou vérifier qu’un changement de traitement n’est pas en cause (ma grand-mère a fait une déprime dont elle ne trouvait pas la raison et qui était un effet secondaire d’un nouveau traitement).

 

 

Comment éviter une situation d’isolement ?

Afin de diminuer les risques d’isolement, il faut que la personne âgée soit au centre de notre attention et qu’elle se sente autonome au sein d’une société adaptée et compréhensive à son égard.

Il est donc possible d’augmenter ses contacts avec ses proches, ses amis, ses voisins. Avec un appel de 5 minutes, vous pouvez illuminer la journée de votre proche âgé.

Si vous faites les courses pour votre proche, demandez-vous s’il est en mesure de vous accompagner. Peut-être peut-il aller chercher le pain avec vous ou faire de petites tâches ? Cela lui permettra de voir du monde, de parler avec le commerçant, de peut-être rencontrer un voisin qui fait ses achats… Alors certes cela le fatiguera un peu et il peut même refuser de venir avec vous pour cette raison. Mais une fois qu’il sera dehors, votre proche sera content de s’être laissé convaincre.

Si votre proche ne peut plus se déplacer pour voir des amis, vous pouvez penser au système de taxi pour les personnes âgées et handicapée. Cela se nomme différemment en fonction des régions, mais il existe des transports à prix réduit pour les personnes âgées. Certaines compagnies de bus proposent également de venir chercher les personnes âgées chez elles et de les déposer à leur destination. C’est en quelque sorte comme un taxi collectif partagé avec plusieurs personnes âgées. N’hésitez pas à vous renseigner.

En ce qui concerne les activités, il y a de nombreux club qui s’adressent aux personnes âgées. Cela peut être pour les personnes âgées en forme, comme pour celles qui ont des troubles de la mémoire. Il y a même des activités qui ne sont pas officiellement pour les personnes âgées, mais dont le créneau horaire fait que le groupe est majoritairement composé de personnes à la retraite (je dis cela parce que je sais que beaucoup de personnes âgées refusent les activités « où il n’y a que des vieux »). Vous pouvez vous renseigner en mairie pour connaître les activités proposées par la commune ou au CLIC (centre local d’informations et de coordination) pour connaître toutes les possibilités qui existent pour les personnes âgées dans votre ville, que ce soit pour les activités ou pour les transports.

Enfin, vous pouvez décider de faire intervenir une personne au domicile de votre proche. Il peut s’agir d’une dame de compagnie, d’une AVS qui fera les courses avec votre proche ou fera des jeux avec lui, ou d’un bénévole dans une association ayant pour vocation de stimuler les personnes âgées. Des bénévoles d’Unis cité viennent proposer des activités dans la résidence de ma grand-mère, et je sais qu’ils viennent aussi pour une personne ou un couple au domicile de la personne âgée. Il s’agit de jeunes qui passent une fois par semaine tenir compagnie à la personne. Mais il existe de nombreuses autres associations dans ce genre…

N’hésitez pas, il y a de nombreuses choses que vous pouvez faire pour préserver la vie sociale de votre proche et ainsi lui permettre de garder le moral !

 

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

  • Peu importe le lieu de résidence , il faut tout faire pour que les personnes âgées ne se retrouvent pas seules
    Merci pour votre article

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Autres articles qui pourraient vous intéresser...

    >