Comment protéger votre proche âgé aux coupures d'électricité ?
  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Général
  • /
  • Comment protéger votre proche âgé lors des coupures d’électricité ?
Amélie Wallyn

Comment protéger votre proche âgé lors des coupures d’électricité ?

S’il vit en France, votre proche risque des coupures d’électricité cet hiver.

Si cela peut se révéler gênant pour nous au quotidien ou au travail, cela peut être dramatique pour nos proches âgés.

Le risque de chute sera bien plus important, mais les conséquences seront aussi plus graves. En effet, lors de ces coupures d’électricité, la téléassistance de votre proche ne fonctionnera pas. En fonction de son installation (s’il utilise un téléphone portable, notamment), il sera également très compliqué de téléphoner pour prévenir un aidant ou des secours de sa chute. Et plus une personne reste longtemps au sol, plus l’impact psychologique est grave. Cette chute pourrait être le point de départ d’un syndrome de glissement mortel.
D’autres accidents sont possibles si votre proche a l’idée d’allumer une bougie, s’il fait tomber du verre et marche dessus, etc.

Pour éviter cette situation dramatique, voici quelques conseils à adopter en fonction de l’état de santé de votre proche.

Comment s’équiper en cas de coupure de courant ?

Pour que votre proche puisse s’éclairer lors de ses déplacements, il lui faudra du matériel à prévoir en amont. En effet, dès que l’annonce de la future coupure de courant sera transmise, les magasins seront dévalisés.

Je vous recommande donc dès maintenant d’acheter une lampe de camping. Posée sur une table, elle éclaire à 360° et est assez puissante.
J’ai trouvé ce modèle de lampe qui est rechargeable, puissant et peut rester allumé de nombreuses heures. Le prix pour deux est intéressant.

En complément, il faudra une lampe que votre proche aura toujours près de lui et qui lui permettra d’aller jusqu’à la grosse lampe de camping (ou de trouver le bouton pour l’allumer). Pour que votre proche l’ait toujours sur lui le jour où la coupure de courant est prévue, je vous conseille une lampe de poche (de ce type) que vous pouvez monter sur une ficelle. Votre proche l’aura toujours autour du cou sans que cela le dérange.

Des thermos seront bien utiles pour avoir de l’eau chaude pour faire une petite toilette, se préparer une soupe instantanée, etc.

Votre proche n’a pas de trouble cognitif :

La gestion de la situation ne sera pas la même pour une personne présentant des troubles de mémoire ou pour une personne qui n’en a pas.
Malgré tout, même si votre proche n’a pas de troubles cognitifs, je vous recommande de lui rappeler le jour même qu’il va y avoir une coupure d’électricité. Vous pouvez également passer chez lui, si vous le pouvez, afin de l’aider à se préparer.

Si votre proche utilise du matériel médical nécessitant l’électricité, rapprochez-vous de son hôpital de secteur pour savoir si sa situation nécessite qu’il soit hospitalisé ou s’il peut se passer du matériel pendant 2-3 heures. 
Certains prestataires de matériel médical possèdent des générateurs de secours qu’ils peuvent louer ou prêter. N’hésitez pas à contacter le prestataire par qui vous passez pour installer du matériel au domicile de votre proche.

Si vous ne pouvez pas vous rendre chez votre proche, vérifiez auprès de votre mairie si des mesures sont prévues à l’intention des personnes âgées. Certaines communes prévoient une ronde auprès des personnes âgées isolées pour vérifier si elles sont prévenues de la coupure à venir, ou pour vérifier qu’elles vont bien une fois celle-ci terminée. Vous pouvez aussi entrer en contact avec l’un des voisins de votre proche. 

J’ai rédigé une liste de recommandations à son attention que vous pouvez lire à votre proche en l’adaptant à sa situation.
Si besoin, je vous propose de la télécharger et de l’imprimer en cliquant ici.

Voici ici une liste de choses auxquelles penser :

  • Préparer sa grosse lampe sur la table et porter sa lampe de poche autour du cou, ou dans sa poche.
  • Ne pas utiliser d’ascenseur ou de monte-escaliers.
  • Ne pas utiliser de fauteuil avec releveur de jambes électrique, pour ne pas rester coincé avec les jambes tendues et risquer la chute en cherchant à sortir du fauteuil.
  • Préparer un ou des thermos avec de l’eau bouillante, qui lui serviront pour se réchauffer une soupe instantanée pour le repas du soir avec du pain. Ou bien pour se faire une boisson chaude s’il fait froid. (Attention, votre proche n’est peut-être pas capable de manipuler seul de l’eau bouillante, et ça ne sera vraiment pas le jour où se blesser, car on ne sait pas si les hôpitaux ne seront pas débordés suite à des accidents domestiques).
  • Avoir près de soi un gilet et autres vêtements chauds si la température descend dans la pièce (ce qui sera le cas chez les personnes dépendantes de l’électricité pour se chauffer, puisque les coupures auront lieu à des périodes de grands froids).
  • Préparer les médicaments à prendre dans un pilulier pour éviter de confondre deux boites de médicaments qui se ressembleraient dans l’obscurité.
  • Préparer un livre, un puzzle ou une autre activité à réaliser à la lumière de la lampe
  • Ne pas sortir durant la coupure de courant. Les rues ne seront pas éclairées et la circulation sera dangereuse : les feux de signalisation seront éteints, les conducteurs seront perturbés par tous ces changements, etc.
  • En cas d’urgence, appeler le 112. Il s’agit du numéro qui a le plus de chance de fonctionner en cas de coupure de courant. Je vous recommande de le noter en gros près du téléphone de votre proche. En effet, nos proches âgés connaissent peu ce numéro par rapport au 15 ou au 18.
    Si le téléphone ne fonctionne pas, conseillez à votre proche de se rendre chez un voisin. 
  • Si la cheminée de votre proche n’a pas été ramonée récemment, rappelez-lui de ne pas l’utiliser même s’il fait froid. Si vous pouvez vous rendre chez lui avant la coupure, vous pouvez même la condamnée pour éviter ce risque. 

 

Après la coupure, pensez bien à appeler votre proche pour vérifier que tout va bien et qu’il n’est pas tombé.

Votre proche a des troubles cognitifs importants :

Il me semble vraiment très délicat de laisser une personne atteinte de troubles cognitifs avancés seule chez elle lors d’une coupure de courant.
La personne ne se souviendra pas forcément avoir été prévenue. Elle ne se sera pas préparée (et donc se retrouver sans lumière à proximité, être coincée dans son fauteuil électrique, etc.)
Elle peut paniquer en revivant des souvenirs difficiles et avoir peur d’une guerre par exemple. Une telle peur peut l’amener à aller se cacher dans la cave et à tomber dans les escaliers.
Elle peut avoir l’idée d’allumer des bougies et ne pas être en mesure de surveiller les flammes (et comme les secours seront difficilement joignables, les conséquences peuvent être terribles).

Ce n’est donc pas l’idéal pour vous et votre organisation, mais je vous recommande de vous rendre chez votre proche lors de la coupure d’électricité. Heureusement, a priori, chaque secteur ne devrait pas avoir plus de deux ou trois coupures dans la saison.

Eviter l’angoisse :

Nos proches âgés se savent fragiles. Une telle situation peut les angoisser. Et l’angoisse n’est pas bonne pour la santé. Elle peut créer des insomnies, de la confusion, des douleurs à l’estomac, etc. 

N’hésitez pas à parler en amont avec lui, à lui montrer que vous avez tout prévu pour que cela se passe pour le mieux. Rappelez-lui que cela ne sera pas fréquent et ne durera pas longtemps. Soyez à l’écoute et rassurez-le autant de fois que nécessaire. 

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Autres articles qui pourraient vous intéresser...

    >