• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Alzheimer
  • /
  • Idées d’activités pour les malades d’Alzheimer qui aiment la couture
Amélie Wallyn

Idées d’activités pour les malades d’Alzheimer qui aiment la couture

coudre avec alzheimer

Votre proche atteint(e) d’Alzheimer aimait la couture ? Et si vous lui proposiez des activités en lien avec ce loisir ?

Il est important de préserver le moral de votre proche pour qu’il reste autonome (et heureux) le plus longtemps possible malgré sa maladie d’Alzheimer.
Cela passe par le fait de lui permettre de réaliser des activités qui lui plaisent, lui permettre de se sentir capable de réaliser des choses et d’être utile. 
 
Dans cet article, je vais me concentrer sur les personnes qui aimaient pratiquer la couture. 
 
À cause des troubles de la concentration et des troubles de l’orientation dans l’espace, cela peut devenir difficile de réaliser de gros travaux. 
Mais continuer la couture lui fera du bien et permettra justement de stimuler sa concentration et son orientation pour préserver ce qu’il reste le plus longtemps possible. 
 

Activités pour une personne avec de légers troubles cognitifs ou en début de maladie d’Alzheimer.

Une personne présentant seulement de légers troubles cognitifs ou avec un début de maladie d’Alzheimer peut être capable de coudre des projets assez faciles. Cela dépend bien sûr de quel était son niveau avant la maladie. 

Voici quelques projets que votre proche peut éventuellement réussir en début de maladie 

 
📍 confectionner une taie d’oreiller
📍 réaliser un ourlet de pantalon
📍fabriquer des mouchoirs en tissus, des lingettes réutilisables pour appliquer une lotion ou se démaquiller.
📍Peut-être est-il/elle capable de repriser une chaussette trouée ou de recoudre un bouton.
Ce sont des gestes qui peuvent avoir été réalisés de nombreuses fois dans leur vie, car avant, on ne jetait pas les choses si facilement. Votre proche se souviendra de ces gestes plus longtemps.
 
📍Il/Elle peut découdre un vieux vêtement ou enlever tous les éléments de mercerie qui sont récupérables (bouton, fermeture éclair, pressions). Vous pouvez ensuite les utiliser vous-même ou en faire don autour de vous. Beaucoup de petites couturières sont heureuses de recevoir ces éléments qui coûtent vite cher. 
 
Votre proche peut garder ses créations ou les offrir.
Vous pouvez aussi lui présenter cette activité comme un service qu’il vous rend, pour qu’il se sente utile. Beaucoup de personnes âgées se sentent redevables de l’aide qu’elles reçoivent (quand elles ne sont pas malades ou bien juste en début de maladie… car ensuite elles ne réalisent pas qu’elles ont besoin d’aide et se demande pourquoi vous vous mêlez de tout).
 

Il existe aussi des kits pour faire de la couture facile

 
activité couture alzheimerCes kits sont souvent destinés aux enfants ou aux débutants en couture, mais peuvent convenir à votre proche avec un début d’Alzheimer. En fonction de sa situation, il aura besoin de votre aide ou non pour orienter les pièces dans le bon sens. Il est ainsi proposé de faire des marionnettes, des décorations de Noël ou autres projets. Cela se trouve dans les magasins de jouet, internet mais aussi parfois en mercerie. Cela peut-être une bonne idée d’activité à réaliser ensemble avant les fêtes, par exemple. 
 

Il existe aussi des jeux qui ressemblent à de la couture. 

 
couture alzheimerPar exemple, vous pouvez proposer ce jeu qui fait également travailler l’orientation dans l’espace. La personne doit suivre un modèle pour « coudre » les boutons de la bonne couleur sur la chemise. Cela permet de garder un lien avec la couture même pour les personnes qui n’ont plus une assez bonne vue pour coudre ou de préhension fine pour tenir une petite aiguille. 
 

D’autres possibilités pour des personnes avec des troubles plus prononcés :

 
Pour les personnes présentant de plus gros troubles cognitifs, il est possible de proposer des activités qui ne sont pas de la couture, mais qui y ressemblent.
Ces idées peuvent aussi convenir à une personne qui aimait coudre sans pour autant en avoir l’habitude et qui ne savait pas réaliser de gros travaux même avant la maladie. 
 

📍Chercher deux boutons identiques dans une boîte pleine de boutons de différentes formes et couleurs. Vous pouvez faire varier la difficulté en jouant sur le nombre de boutons présents dans la boîte, en mélangeant des boutons qui se ressemblent plus ou moins, etc.

 

📍Démêler des gros lacets.

 

📍Faire passer de gros lacets dans une grille à trou. Cela se trouve en magasin de jeux et jouets ou sur internet (un exemple ici sur Amazon)
jeu alzheimeractivité couture alzheimer
 
 En fonction de ses capacités, la personne pourra suivre un modèle. Il y a des modèles plus ou moins faciles, en fonction du nombre de détails. Cela fera travailler son orientation spatiale (pour trouver à quel trou de sa grille le modèle se réfère) et sa concentration. 
Il est aussi possible de l’utiliser sans modèle pour permettre à votre proche d’être créatif ou s’il n’est pas capable de suivre un modèle. 
 

Méthode MALO : une fiche bonus sur la couture

 
Les abonnés à la Méthode MALO peuvent télécharger une fiche bonus sur le thème de la couture dès leur 2ème mois d’abonnement. 
En effet, en plus des bonus saisonniers, je propose aux abonnés des bonus à thème pour proposer quelques activités supplémentaires à leur proche. 
Ici, le bonus sur la couture est une fiche entière avec 4 activités pour stimuler les fonctions cognitives de leur proche, avec des textes et images en lien avec un loisir qui plaît à leur proche. 
Vous en êtes au livre 2 ou plus de la Méthode MALO ? Cliquez ici pour trouver votre bonus. 
 
N’hésitez pas à partager vos autres idées en commentaires.
 
A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

  • Je suis auxiliaire de vie et j intervient à domicile. Vos idées pour les troubles cognitifs sont d excellentes aides et idées. Merci beaucoup

  • Bonjour Amélie,
    c est drôle que tu parles de couture car en ce moment je fais tous mes cadeaux de Noël en couture. Lorsque maman est venue chez moi je lui ai montré mes idées je voyais bien que ça lui manquait (c est elle qui m a donné le goût de la couture quand j’ étais enfant) .Tes idées sont vraiment les bienvenus.pour l instant je ne peux pas prendre ta méthode mais je le ferai dès que je pourrais.

  • Ma mère de 99 ans qui a toute sa vie, tricoter, ne se souvient absolument pas de comment on fait avec les aiguilles même grosses…

  • Très intéressée par toutes les activités que vous proposez pour distraire mon proche.
    Pourtant, je ne constate aucune suggestion pour un malade atteint de quasi cécité due à la DMLA.
    Les effets de la maladie neurodégénérative sont déjà très difficiles à gérer pour les aidants, mais lorsque qu’un problème de vue s’ajoute au tableau, nous sommes dépourvus.
    Cordialement.

    • J’ai pour projet de créer une Méthode adaptée aux personnes malvoyantes mais cela demande énormément de temps, et un gros investissement financier (car je ne suis pas capable de le faire seule techniquement, et aussi parce qu’il faudrait du matériel spécifique). Donc c’est malheureusement un projet en attente, je suis désolée.

  • Tout ce qui est « offert » est vraiment chouette. La méthode a l’air vraiment bien. Comme j’aimerais avoir les moyens de l’offrir à ma mère… Merci pour ce que vous faites pour les malades atteints de dégénérescence neurologique!

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Autres articles qui pourraient vous intéresser...

    >