Amélie Wallyn

Comment aider un proche atteint d’Alzheimer à gérer son argent ?

alzheimer dépense son argentDès le début de la maladie d’Alzheimer, la personne peut avoir des difficultés à gérer son argent et ses documents administratifs. Elle peut très rapidement faire des erreurs de calcul, oublier de payer certaines factures, s’endetter… Sans oublier qu’une personne atteinte d’Alzheimer est une personne fragile qui peut être la cible de personnes malhonnêtes. 

Dans cet article, je vais vous donner des pistes pour aider votre proche à gérer son argent, pour être certain qu’il ne se mette pas en difficulté financière et ne dépense pas les économies qu’il avait gardées pour financer l’avenir. 

Comment peut-on savoir si son proche sait encore gérer son argent ? 

Comment aider votre proche à gérer son argent ?

     Comment l’aider à organiser ses documents ? 

     Comment l’aider à payer ses factures ?

     Comment l’aider à payer ses achats ? 

     Comment l’aider à tenir ses comptes ? 

Important : anticipez les risques encourus avec l’évolution de la maladie. 

Comment peut-on savoir si son proche sait encore gérer son argent ? 

Quand une personne atteinte d’Alzheimer se retrouve en difficulté pour la gestion des finances et des documents administratifs, vous pouvez remarquer certaines anomalies : 

  • Elle oublie ses codes de carte bancaire
  • Elle perd sa carte bancaire, son porte-monnaie, son chéquier
  • Elle vous demande de retirer de l’argent pour elle de plus en plus souvent,
  • Elle ne parvient plus à compter la monnaie et préfère donner des billets à la caisse
  • La personne fait des achats coûteux sans sembler y avoir réfléchi avant, 
  • Elle achète des choses dont elle n’a pas besoin de manière régulière
  • Elle reçoit des relances pour payer des factures oubliées
  • Elle parle de nouveau en Francs ou en anciens francs (de manière générale pour ceux qui ne sont pas français, votre proche calcule à nouveau avec la monnaie qu’il a connu lorsqu’il était plus jeune). 
  • La banque appelle pour signaler un défaut de gestion des comptes.

Vous pouvez vous rendre compte de tout cela en voyant des documents et du courrier sur la table de chez lui, ou en allant aux courses avec lui. 

Comment aider votre proche à gérer son argent ?

Que votre proche ait des difficultés à gérer son argent ne signifie pas qu’il n’en est plus capable du tout. Au début de la maladie, il ne faut pas enlever plus de responsabilités à votre proche qu’il n’en a besoin. Le laisser être acteur de son quotidien, c’est le garder autonome au maximum. Par contre, vous pouvez l’aider et mettre en place des astuces pour lui faciliter les choses. 

Montrer à votre proche que vous ne voulez pas le déresponsabiliser et l’infantiliser l’aidera à avoir confiance en vous. Cette aide que vous lui apporterez sera la première étape vers une relation de confiance qui vous permettra peut-être de prendre en charge la gestion des intérêts financiers de votre proche lorsque sa démence aura évolué. 

Vous l’aurez compris, avant de proposer à son proche de l’aider, il faut s’armer d’un maximum de tact. Accepter d’avoir besoin d’aide n’est pas une chose facile ! 

Comment l’aider à organiser ses documents ?

relation saine alzheimerProposez-lui de regrouper tous ses papiers au sein d’un même espace. Si un placard ne sert qu’à ranger les documents administratifs et financiers, il sera plus simple de les retrouver. 

Proposez-lui des pochettes et classeurs de couleurs différentes pour classer les papiers en fonction de leur type. Notez en grand sur la tranche et la face avant ce que contient cette pochette. 

Faites un double ou un scanne de chaque document. Ainsi, vous pouvez les stocker chez vous. Vous y aurez ainsi facilement accès quand la situation de votre proche aura évolué et vous pourrez les transmettre à la personne qui gérera ses comptes et ses intérêts. 

Quels documents regrouper ? 

La liste est longue et non exhaustive. Il vaut mieux en garder plus que pas assez. Gardez en tête que vous ne savez pas comment la situation va évoluer, et qu’il vaut mieux avoir accès à tous les documents possibles et imaginables. Pour faire des demandes d’aides financières, il faut parfois un certain nombre de documents parfois difficiles à trouver par les familles.

  • les titres de propriété
  • les relevés bancaires
  • les contrats d’assurances pour avoir accès aux différentes conditions. Cela inclut l’habitation, le véhicule, les mutuelles…
  • les identifiants des comptes bancaires
  • les anciennes fiches de paye, et les documents de rentes, de pensions, de retraite…
  • les factures comme edf afin d’avoir les documents nécessaires en cas de contestation d’une régulation, les quittances de loyer, et même les factures pour du matériel lié à un aménagement de domicile ou à du matériel pour l’autonomie de la personne âgée. Et bien sûr, toutes les factures d’électroménager et d’objets garantis…
  • les déclarations et avis d’impôts.

Vous pouvez demander à votre proche de vous mettre de côté chaque nouveau document qu’il reçoit, afin que vous puissiez l’aider à mieux gérer ses rangements. Cela vous permettra au passage de vérifier s’il n’a pas souscrit à un abonnement dont il n’a pas besoin, si ses dépenses son cohérentes avec ses revenus, s’il n’a pas de relances d’impayés…

Important : à garder facile d’accès chez vous

Gardez les numéros de compte et les coordonnées de la banque dans un lieu facile d’accès pour vous. Ainsi, si votre proche vous indique avoir perdu sa carte bancaire ou son chéquier en dehors de chez lui, vous pourrez faire opposition instantanément. De même s’il réalise avoir signé un chèque qu’il n’aurait pas du signer. 

Comment l’aider à payer ses factures ? 

Certaines factures peuvent être prélevées automatiquement. Discuter avec votre proche à ce sujet. Expliquez-lui que vous pouvez mettre en place les prélèvements ensemble via le site internet de sa banque, et qu’il n’aura ensuite plus à s’en soucier.

Beaucoup de personnes âgées payent encore chaque mois par chèque et la mise en place du prélèvement automatique leur permet de ne plus avoir à se soucier des dates de paiement, mais permet également aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer à ne pas devoir aller poster du courrier chaque semaine. Sans compter que cela leur permet de ne pas avoir à remplir le chèque, ce qui peut s’avérer de plus en plus difficile avec la perte de sensibilité dans les mains, la baisse de la vue, les tremblements…

Votre proche peut également accepter de vous donner une procuration sur ses comptes afin que vous puissiez faire les démarches nécessaires pour lui. 

Comment l’aider à payer ses achats ? 

  • Si votre proche ne sait plus faire ses retraits au distributeur automatique, il peut probablement les faire au guichet de sa banque en se munissant de ses numéros de compte. 
  • Vous pouvez faire les retraits avec votre proche, et lui donner l’argent en espèce. Vous pouvez ainsi contrôler la quantité d’espèces dépensée chaque semaine. En payant en espèce, votre proche n’aura pas à mémoriser son code de carte bleue. 
  • Si votre proche fait régulièrement de petites courses (certaines personnes âgées vont chercher leur repas chaque jour à la supérette, pour sortir et voir du monde), il est possible de lui proposer une carte bancaire équipée de la technologie sans contact. Cela lui permettra de payer le compte juste par carte bancaire sans pour autant avoir à retenir son code. 
  • Attention aux chèques !  Si auparavant les personnes âgées pouvaient facilement donner un chèque qui était rempli avec le bon montant en caisse, de plus en plus de magasins se mettent à refuser les chèques. Il m’est arrivé plusieurs fois de voir des personnes âgées en difficulté à cause de cela. 

Comment l’aider à tenir ses comptes ? 

Vous pouvez calculer combien il doit garder d’argent sur son compte pour les factures fixes, et lui donner en espèce ce qu’il peut utiliser pour les courses et les sorties. Ainsi, il saura peut-être plus facilement gérer son argent. 

Avec une procuration sur son compte courant par exemple, vous pouvez vous connecter sur le site internet et lui indiquer combien il lui reste d’argent pour la fin du mois. 

Vous pouvez également alerter le banquier au sujet de la maladie de votre proche, et lui demander de vous contacter en cas de mouvement suspect ou de découvert. Le banquier doit normalement respecter le secret professionnel, mais certains seront plus souples, surtout si vous leur présentez un écrit prouvant vos dires. 

Important : anticipez les risques encourus avec l’évolution de la maladie. 

Proposez à votre proche de le passer sur liste rouge. Les personnes âgées sont énormément démarchées par les commerciaux. Une personne atteinte d’Alzheimer peut s’engager à payer des abonnements sans même s’en rendre compte. Les séniors ne se rendent pas compte que l’on peut signer un document à l’oral. Vous pouvez également inscrire votre proche sur Bloctel afin qu’il ne puisse plus être démarché par une société avec laquelle il n’a pas de contrat en cours. 

Dès l’annonce de la maladie d’Alzheimer, votre proche peut faire des démarches pour se protéger. Il peut ainsi établir un mandat de protection future pour déterminer qui sera en charge de ses intérêts lorsque la maladie aura trop évolué pour qu’il s’en charge lui-même. 

Il existe également différentes mesures de protection quand la personne n’a plus la capacité de gérer ses biens et ses intérêts elle-même. En fonction des besoins et des situations, la personne peut nécessiter une habilitation familiale, une mise sous curatelle ou sous tutelle. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur les différentes mesures de protection, leurs conséquences et la façon de les mettre en place. 

Attention !  Beaucoup de personnes ont peur quand on parle de mesure de protection. Certaines sont beaucoup plus souples que d’autres. Il s’agit parfois juste de protéger votre proche en cas d’achat inconsidéré, et d’augmenter la durée de son délai de rétractation afin que vous ayez le temps de vous en charger. 

 

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Autres articles qui pourraient vous intéresser...

>