4eme Plan Alzheimer : les 120 pages résumées en 2 pages !
Amélie Wallyn

4eme Plan Alzheimer : les 120 pages résumées en 2 pages !

plan alzheimer

Vous avez sûrement déjà entendu parler du plan Alzheimer. Mais qu’est-ce que c’est ?

Nous en sommes au quatrième plan Alzheimer. Le premier date de 2001, le dernier est paru en 2014. Il s’agit d’axes à suivre durant les années à venir pour améliorer la qualité de vie des personnes présentant la maladie d’Alzheimer. De ces plans découlent les actions mises en place : par exemple la mise en place de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) suite au plan Alzheimer 2001-2005 , ou la création des ESA (Équipes spécialisées Alzheimer)  suite au plan Alzheimer 2008-2012.

Mise à jour 2019 : Le plan Alzheimer est connu comme le plan 2014-2019. Ce qui signifie qu’un nouveau plan alzheimer sera étudié cette année ou l’année prochaine. C’est donc le bon moment pour faire entendre votre opinion sur la gestion de cette maladie, sur l’aide apportée aux malades et aux aidants. Parlez-en autour de vous, ça ne doit pas être un sujet de l’ombre qui passe après mille autres sujets. 

Aujourd’hui, je vais vous parler des axes évoqués dans le 4e plan alzheimer. 

Grand changement cette année, le plan Alzheimer a changé de nom. Il ne s’agit en effet plus du plan Alzheimer, mais du plan maladies neurodégénératives.

En effet, ce plan veut inclure d’autres personnes qui souffrent de pathologies chroniques et dégénérescentes, et qui mènent de ce fait à une perte d’autonomie. Les personnes présentant une maladie d’Alzheimer restent concernées, mais d’autres personnes présentant par exemple une sclérose en plaques ou une sclérose latérale amyotrophique sont également prises en compte. Par ailleurs, ce plan maladies neurodégénératives s’adresse à toutes les personnes concernées par ces pathologies, sans condition d’âge. Ainsi, sont évoquées par exemple les situations des jeunes malades et les situations des malades ayant une activité professionnelle.

Ce plan Alzheimer s’articule autour de 4 grands axes :

Axe I du plan maladies neurodégénératives (plan Alzheimer) :

Il est prévu d’agir, afin de permettre des diagnostics plus précoces (en développant de nouveaux outils destinés aux professionnels du médical, paramédical et de l’aide à la personne), de prendre la situation globale de la personne en considération, d’adapter les soins à chaque personne et lui rendre ces soins facilement accessibles (en orientant plus systématiquement vers des structures déjà existantes, en développant les structures de manière à ce qu’elles soient accessibles à de nouvelles populations). Il est également prévu de mettre en place des outils pour aider la personne atteinte et ses aidants à comprendre et gérer la maladie.

Axe II du plan maladies neurodégénératives (plan Alzheimer) :

Les objectifs seront de sensibiliser la population en leur apportant des connaissances sur les maladies et sur la réalité de vie des personnes atteintes par ces maladies, de favoriser les initiatives solidaires et de permettre à la personne atteinte d’une maladie neurodégénérative de continuer à avoir une vie professionnelle en rapport avec ses capacités et incapacités.

Axe III du plan maladies neurodégénératives (plan Alzheimer) :  

Il y a pour projet de valoriser les initiatives concernant la recherche au niveau national et international afin de mieux comprendre les maladies neurodégénératives, de prévenir leur apparition et ralentir leur évolution. En effet, si de nombreuses recherches existent déjà sur la maladie d’Alzheimer grâce aux précédents plans Alzheimer, certaines maladies bénéficient moins de la recherche actuellement.

Axe IV du plan maladies neurodégénératives (plan Alzheimer) : 

Les différentes structures, équipes, groupes travailleront en coordination autour de ce sujet, afin que ce plan puisse être mis en place au mieux, et puisse bénéficier à chacun.

En conclusion :

Le plan Alzheimer définit des objectifs pour les années à venir, il s’agit du but au sens large. À présent que le plan est paru, des projets seront étudiés, proposés et mis en place afin de réaliser les objectifs fixés.

J’espère que vous en savez à présent un peu plus sur ce fameux plan Alzheimer dont on a tant parlé ces derniers mois, et que cela devient un peu plus clair et accessible à chacun. Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici pour accéder à l’intégralité du plan Alzheimer / plan maladie neurodégénérative.

En attendant, n’oubliez pas que bien vieillir chez soi, c’est un choix !

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Autres articles qui pourraient vous intéresser...

    >