• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Général
  • /
  • Personnes âgées : les outils et astuces pour leur faciliter le jardinage.
Amélie Wallyn

Personnes âgées : les outils et astuces pour leur faciliter le jardinage.

Il est important de préserver les loisirs des personnes âgées, tant pour leur moral que pour leur santé.

Ayant moi-même été très occupée au jardin ces derniers jours, j’ai pensé à vous écrire un article sur le bienfait du jardinage pour les personnes âgées, et sur les outils et astuces qu’il est possible de mettre en place pour jardiner malgré des troubles de l’équilibre, une diminution de la souplesse, et une perte de force. 

Dans un prochain article, je donnerai des conseils pour aider les personnes atteintes de démence à jardiner malgré la perte de mémoire et la désorientation temporelle. 

 

Les bienfaits du jardinage pour les personnes âgées : 

 

Pratiquer le jardinage permet de faire une activité physique sans s’en rendre compte. Il faut se pencher, travailler bras levés, se déplacer dans tous le jardin pour tondre, arracher, porter l’eau, semer de façon précise, porter ses récoltes… Et même pour les personnes qui n’ont plus beaucoup de mobilités et qui jardinent avec des outils adaptés, cela leur permet de se déplacer jusqu’à leur jardin, de se tenir un peu debout, de faire des gestes qu’elles ne font pas au quotidien. 

Jardiner permet donc de préserver ses muscles et de prendre soin de son coeur. L’activité physique permet également de diminuer le risque d’ostéoporose dont sont sujettes de nombreuses femmes et qui rend les chutes si dangereuses.  

Le jardinage permet d‘entretenir ses amplitudes articulaires. C’est à dire, par exemple, que cela peut permettre à une personne âgée de savoir lever ses bras pendant plus longtemps. Par exemple, je me souviens bien que mon grand-père devait lever les bras pour arroser les suspensions accrochées un peu partout dans son jardin. 

Le jardinage permet de pratiquer une activité d’extérieur, d’être au contact de la nature. Les études prouvent que le jardinage contribue à la réduction du stress.  Par ailleurs, jardiner permet de s’occuper dans la journée, de produire quelque chose dont on peut être fier. Cela contribue donc à la lutte contre la dépression des personnes âgées. 

Jardiner permet également de stimuler ses fonctions cognitives. Il faut faire preuve d’organisation dans son jardin pour associer des plantes qui vont bien ensemble, pour aménager des allées où se déplacer. Il faut faire preuve de concentration lors de la plantation ou de la taille. Il faut également se souvenir d’arroser… De nombreuses petites tâches qui n’ont l’air de rien mais qui stimulent au quotidien. 

Si la personne a des troubles cognitifs trop importants, il est souvent possible pour elle de continuer à jardiner. L’espace cultivé sera plus petit et on choisira des légumes ou fleurs qui ont peu de besoins, mais aussi qui ne risquent pas de mourir en étant arrosé trop souvent. Il est aussi possible de pratiquer l’activité jardinage à deux afin de pouvoir lui donner des consignes à chaque étape de la culture. Je vous en dis plus sur le jardinage chez les personnes atteintes de troubles cognitifs dans un prochain article.  

Le jardinage peut également être une activité sociale ! Rien n’oblige la personne à jardiner seule chez elle. Il y a de plus en plus de jardins partagés et votre proche pourra proposer son aide pour les tâches qu’il est encore capable de réaliser malgré ses ennuis de santé. 

Le jardinage peut également avoir une fonction socialisante au moment des récoltes. En effet, s’il récolte trop de légumes ou de fruits pour sa consommation, il pourra aller en proposer à ses voisins qui (peut-être) lui apporteront en échange une part de gâteau cuisiné avec sa récolte. 

 

Comment diminuer les déplacements de la personne âgée lorsqu’elle jardine ?

  • Pensez à installer un point d’eau près du lieu où jardine votre proche. Cela lui permettra de ne pas faire de nombreux aller-retour au moment de l’arrosage. 
  • Proposez-lui de porter un tablier qui contient tous les outils dont il/elle a besoin pour jardiner ou d’avoir près d’elle un petit panier qui les regroupe tous. Cela lui évitera de passer son temps à chercher ses outils. 
  • Installez une petite cabane (type cabane de plage, assez haute pour les grands outils type bêche) à côté de la zone cultivée afin de ne pas déplacer ses outils à travers toute la propriété. 

 

Quels outils peut utiliser une personne âgée qui manque de force ? 

  • Avant de vous procurer un outil de jardinage, il faut penser à le soupeser. Certains outils sont trop lourds pour être utilisés quand on n’a pas de force. Cela vaut pour les grands outils (bêches, grelinettes) comme pour les petits outils. Il vaut également mieux investir dans des matériaux de qualité. S’il l’outil est bien tranchant, c’est l’outil qui travaille, pas les bras ou les poignets du jardinier. 
  • Vous pouvez adapter l’installation afin de pouvoir arroser le potager avec un tuyau d’arrosage, ou même mettre en place un système d’arrosage automatique ou au compte-gouttes. Cela évite de se déplacer avec un arrosoir de grosse contenance. En complément, vous pourrez utiliser un petit arrosoir pour ne pas abîmer les jardinières de fleurs, mais ceux-ci sont beaucoup plus légers. (J’ai des soucis de poignet et j’utilise cet arrosoir qui est léger tout en ayant une capacité de réservoir suffisante pour que je ne doive pas l’arroser trop souvent… si je n’ai pas laissé dessécher mes plantes les jours précédents). 
  • De nombreuses entreprises créent des outils adaptés aux séniors. Leurs formes permettent de diminuer les douleurs articulaires, mais aussi de gagner en force grâce à un système de levier. Verdurable a par exemple conçu une série d’outils en lien avec l’hôpital Bretonneaux. 

 

Comment jardiner sans se pencher ?  

 

  • quels solutions pour jardiner séniorsIl existe des carrés potagers ou des jardinières surélevées. Certes cela ne permet pas la culture de pomme de terre ou de citrouilles, mais cela rend le jardinage accessible aux personnes âgées dont la mobilité s’est réduite. J’en ai récemment offert une à ma belle-grand-mère, et elle peut à nouveau cultiver ses tomates cerises et son persil. Ce n’est certes pas le jardinage dont elle avait l’habitude, mais cela l’occupe chaque jour à quelque chose qu’elle apprécie. 
    Il en existe pour tous les budgets, ce qui ne laisse aucune personne âgée sur le côté. Elles peuvent être en bois, en plastique ou spécialement conçue pour des jardins thérapeutique pour séniors (adaptables en hauteur, avec un support pour y accrocher une ombrelle…). 
    Vous pouvez en trouver sur internet (exemple ici d’une jardinière sur pieds à petit prix) ou en jardinerie. 

    idée jardinage facile séniorVous pouvez également ajouter un petit seau avec un crochet sur le côté de cette jardinière sur pieds afin que votre proche y mette les outils dont il a besoin (petite pelle, mais aussi éventuellement des ciseaux pour se servir en plantes aromatiques) où que cela lui serve de petit seau à remplir pour arroser, de petit contenant où jeter ses mauvaises herbes pendant qu’il jardine. 

 

  • Proposez-lui un tablier où mettre ses outils, ou placez une petite table à côté de son carré potager. Cela lui permettra de poser ses outils, son arrosoir, ses plantes à repiquer, ses sachets de graines…. 

Jardiner assis ou en fauteuil roulant ? C’est possible ! 

jardiner en fauteuil roulantLa position debout peut devenir très difficile à maintenir pour certaines personnes âgées. Cela peut être par manque d’endurance et de force, mais aussi par manque d’équilibre. Impossible alors de se tenir debout et d’utiliser ses mains pour jardiner plutôt que pour se tenir. 

Dans le cas où la personne a besoin de s’asseoir ou est en fauteuil roulant, favorisez plutôt les jardinières sur pieds plutôt que les carrés potagers. En effet, les jardinières permettent de passer les jambes sous le bac de terre, tandis que les parois du carré potager sont pleines. Vérifiez bien avant de l’acheter que la jardinière soit à la bonne hauteur. Il faut que la personne puisse passer ses jambes, mais il faut qu’elle puisse voir ce que contient la jardinière et jardiner sans avoir mal aux bras. 

A un prix différent, il existe des jardinières réglables en hauteur, ce qui peut être pratique si votre proche veut tantôt jardiner en position assise, tantôt en position debout ou s’ils sont plusieurs à entretenir le jardinet.

Il est bien sûr aussi possible de ne pas investir dans une jardinière sur pieds, en proposant à votre proche de jardiner sur une table d’extérieur plutôt basse. 

 

Attention aux chutes dans le jardin ! 

Les déplacements à l’extérieur peuvent être source de chutes. Le sol n’est en effet pas du tout le même que celui de l’intérieur du domicile. Quelques précautions sont donc à mettre en place pour diminuer le risque de chute de votre proche âgé : 

  • Vérifier que le sol est plat, qu’il n’y a pas de petites marches qu’il peut oublier de descendre ou monter. S’il y en a, elle peut être adoucie par une pente, ou mise en valeur visuellement. 
  • Vérifier que les dalles des allées sont stables et ne bougent pas ou ne s’enfoncent pas lorsque l’on marche dessus.
  • Choisir un revêtement de sol qui ne soit pas glissant. Votre proche voudra peut-être sortir un jour de pluie, ou mouillera le sol en arrosant. Il vaut donc mieux choisir un revêtement qui ne devient pas glissant lorsqu’il est humide. 
  • Suggérez à votre proche de toujours avoir une chaise près de son lieu de jardinage. Cela lui permettra de faire des pauses dès qu’il en ressentira le besoin. 

Et pour les personnes qui ne peuvent pas sortir / n’ont pas d’extérieur ? 

Il est de plus en plus facile de faire un peu de jardinage en intérieur. 

  • Si la personne possède un rebord de fenêtre, elle peut le fleurir grâce à des jardinières à poser. 
  • De la même façon, il existe de plus en plus de systèmes pour accrocher les pots de façon sécuritaire sur les barrières de balcon. 
  • A l’intérieur, il est possible de faire pousser des herbes aromatiques dans des pots ou de fabriquer et entretenir une composition florale. 
  • Pour les logements peu lumineux, il existe des systèmes de pots surmontés de LED pour simuler la lumière du jour. 
  • Pour les personnes qui peuvent sortir, il existe des jardins partagés dans de plus en plus de communes. Il est aussi possible de trouver, par l’intermédiaire de petites annonces, de trouver une personne qui possède un jardin et qui sera ravie de jardiner avec votre proche et de bénéficier de ses bons conseils. 

 

Le jardinage est donc une activité qui peut être adaptée à de très nombreuses situations (elle est même parfois utilisée dans les EHPAD ou les centres de rééducation). De plus en plus de personnes veulent se mettre a jardinage et cela bénéficie aux personnes âgées ! En effet, les entreprises créent de nombreux produits jolis et pratiques pour les jardiniers débutants, ceux qui veulent que tout aille vite et qui ne veulent pas trop se fatiguer en jardinant. Trouver des objets et astuces pour que votre proche profite des bienfaits du jardinage sans en subir les inconvénients devient donc de plus en plus facile au fil des années. 

 

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Autres articles qui pourraient vous intéresser...

>