Amélie Wallyn

Comment aider votre proche à manger plus ? Les astuces FACILES !

perte de poids de la personne âgée qui ne mange plus
Je pense que vous connaissez tous au moins une personne âgée qui ne mange plus beaucoup. Vous avez sûrement déjà entendu « Tu ne te rends pas compte de l’âge que j’ai, à mon âge on n’a plus très faim ». Personnellement, je l’entends chaque fois que je sers une assiette à ma grand-mère ou que je conseille à l’un(e) de mes patient(e)s de manger un peu plus.

91% des séniors pensent manger suffisamment par rapport à leur âge. Pourtant 400 000 séniors à domicile sont dénutris. Ce n’est pas normal de maigrir en vieillissant !  Avec l’âge, nous avons tendance à ne pas manger suffisamment et donc à nous mettre en danger sans nous en rendre compte.

Comme vous ne pouvez pas forcer une personne qui ne mange plus assez à manger à nouveau, je vais vous donner des astuces pour que votre proche ait une alimentation qui subvienne à ses besoins. Il faut à tout prix éviter l’amaigrissement rapide de la personne âgée.

Sans cela, vous savez comme moi que votre proche risque de faire des malaises, des chutes… (si vous voulez connaître toutes les conséquences d’une sous-alimentation chez la personne âgée, vous pouvez lire cet article ou le lire à votre proche 😉 ).

Fractionner les repas :  manger moins, mais plus souvent

 

appétit personnes âgées pas normal de maigrir en vieillissant

Les personnes âgées ont souvent du mal à manger une grande assiette, elles sont vite rassasiées. Par contre, elles sont souvent capables de grignoter. De ce fait, plutôt que de leur proposer entrée/plat/dessert, il est possible de découper l’apport énergétique en plusieurs fois.

Votre proche peut ainsi manger au petit-déjeuner, un goûter vers 10-11heures, un petit en-cas pour l’apéritif, le déjeuner, un petit biscuit avec le café, et leur repas du soir.
Pour les goûter et en-cas, proposez des aliments riches comme une portion de fromage, un yaourt, un verre de lait. Cela leur apportera du calcium, mais surtout les protéines dont les personnes âgées manquent souvent (elles ont besoin de 20% de protéines en plus par rapport aux besoins de l’adulte). Quand les protéines manquent, les muscles fondent. Cela cause des chutes, des essoufflements, des malaises…

 

L’astuce de l’apéro dînatoire : 

Les personnes âgées restent des personnes avec des envies que l’on a tous. Lorsqu’elles sont face à plein de choses appétissantes, elles ont envie de goûter à tout. Ainsi dans les restaurants de type buffets ou lors d’un apéritif dînatoire, elles mangeront beaucoup plus ! 

L’apéro dînatoire lui permet de manger un peu de chaque chose sans se lasser. En plus, elle peut laisser le repas traîner un peu en longueur puisque de nombreuses choses sont froides. 

Ce repas est alors l’occasion de lui faire consommer des protéines sous de nombreuses formes : 

  • des cakes ou quiches riches en oeufs, voire en crème ou yaourt. Ils peuvent être garnis de tout ce que vous voulez : viandes, poissons, légumes. 
  • des toasts variés : encore une fois, il est possible d’y mettre de tout. Cela peut être des rillettes, mais aussi du poisson riche en oméga 3 ou des terrines végétales. On en trouve beaucoup maintenant dans les hypermarchés au rayon bio/végétarien ou dans les magasins bio. 
  • des crudités sous forme de tomates cerises ou de bâtonnets de légumes. Ils peuvent être servis avec un houmous de pois chiche (qui est riche en protéine), ou un guacamole. 
  • des fruits secs
  • des dés de fromages
  • des gambas, du saucisson, etc. 

 

Astuces pour enrichir l’alimentation de la personne âgée sans la faire manger plus : 

 

alimentation personne âgée que faire quand une personne ne mange plus

Toutes les personnes âgées n’accepteront pas de prendre des collations. Soit parce que ce n’est pas dans leurs habitudes et qu’elles ne veulent pas en changer, soit parce qu’elles oublient, soit parce qu’elles n’ont pas assez faim pour cela.

Dans ces cas-là, la solution est de proposer des repas plus riches à la personne. Il existe quelques astuces pour augmenter la quantité de protéines dans un repas facilement, rapidement et sans dépenser une fortune ! 

  • Dans les sauces : Vous pouvez mettre de la crème fraîche, du lait(liquide ou en poudre), de l’oeuf
  • Dans les pâtes, les gratins, la purée : vous pouvez ajouter du fromage et accompagner cela de viande et de sauce. Vous pouvez également choisir d’utiliser plutôt des céréales complètes.
  • Dans la soupe (parce que beaucoup de personnes âgées tiennent à leur soupe du soir) : vous pouvez ajouter du fromage râpé, de la crème fraîche, de lait en poudre, de la vache qui rit (et autres fromages du même type). Vous pouvez également proposer à votre proche de manger un morceau de fromage ou d’étaler du beurre ou du fromage à tartiner sur leur tartine. Ou ajoutez des vermicelles dans le potage et croûtons dans la soupe.

De manière générale, il ne faut pas hésiter à ajouter de la crème fraîche, des oeufs, du lait, du fromage dans les repas ou à proposer des desserts et encas qui en contiennent. 

Voici un petit tableau récapitulatif de l’apport en protéine des aliments avec lesquels vous pouvez facilement enrichir les repas : 

Poudre de lait ou Lait concentré 3 cuillères à soupe apportent ~ 8g de protéines
Fromage râpé 20g de gruyère = ~ 5g de protéines
Oeuf 1 jaune d’oeuf = 3g de protéine
Crème fraîche épaisse 1 cuillère à soupe (~ 25g) = ~ 80 calories
Beurre / huile 1 cuillère à soupe (~ 10g) = ~ 75 à 90 calories

 

Les protéines ne se trouvent pas que dans la viande ! 

On pense souvent à tort que les protéines sont la spécialité des aliments provenant des animaux. Pourtant, on peut en trouver dans de nombreux autres aliments (et c’est ainsi que les végétariens peuvent manger équilibré). 

Les protéines végétales peuvent être très intéressantes pour les personnes qui doivent aussi faire attention à leur consommation de matières grasses. 

Ainsi, il est possible (entre autres) de leur proposer des légumineuses et céréales riches en protéines. 

Pour cela, il est possible de leur cuisiner des lentilles et pois chiches, ou tout simplement d’accompagner son repas de spaghettis au blé complet. Les céréales complètes sont très faciles à intégrer à l’alimentation de la personne. Il suffit juste de changer le type de pâtes acheté au magasin, de prendre le pain complet ou aux graines du boulanger, de faire découvrir le quinoa, etc. 

Les pâtes et le riz complet et le quinoa se trouvent dans le même rayon que les pâtes habituelles. C’est très facile à trouver ! 

Vous pouvez aussi trouver des pâtes à d’autres céréales que le blé ou des sauces enrichies en protéines dans le rayon bio/végétarien du magasin. C’est très intéressant pour varier l’alimentation de la personne. 

Je connais la réticence de nombreuses personnes à entrer dans ce rayon. Mais y acheter quelques ingrédients ne vous empêche pas de continuer à manger de la viande. Consommer de bons falafels à l’apéritif ne vous condamne pas à devenir végétarien. Ces ingrédients doivent juste être proposés comme de nouvelles variantes de repas intéressantes gustativement et nutritionnellement. 

Enfin, si votre proche continue à maigrir et à perdre en force : 

N’hésitez pas à alerter son médecin sur la situation. Il pourra alors prescrire des compléments alimentaires sous forme de boisson enrichie, de yaourt, mais aussi de pâtes, de plats préparés… Les produits enrichis en protéine sont beaucoup plus nombreux de nos jours et se déclinent sous différents goûts et saveurs. Pour être conseillés et orientés vers une plus grande variété de produits, vous pouvez vous renseigner auprès de vendeurs spécialisés (exemple : Délical) ou auprès de revendeurs de matériels médicaux qui travaillent parfois avec les sociétés qui produisent ces produits ainsi qu’avec des nutritionnistes.

 

Attention aux régimes spécifiques

Ces conseils sont d’ordre général et sont donc à adapter à la santé de votre proche. Il est évident que l’on ne proposera pas les mêmes enrichissements à une personne qui est diabétique ou une personne qui doit surveiller sa consommation de matière grasse. 

Si le régime est mis en place sur du long terme, n’hésitez pas à consulter un médecin nutritionniste qui vous donnera des conseils personnalisés. 

Votre médecin pourra prescrire des prises de sang à intervalles réguliers pour vérifier l’absence de carences alimentaires. 

 

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

  • vos suggestions sont parfaites sauf que la personne agée dont je m’occupe ne digere pas le lait, les produits de blé entier, n’aime pas le gout du beurre d’arrachides, des oeufs aucune épices sauf un peu d’herbamare, elle ne mange qu’une bouchée de macaroni au fromage, elle ne mange que par petite bouchée… je suis presque découragée, n’aime pas les soupes… que faire….

    • Peut-être s’orienter vers les produits vegan comme du fromage vegan ? Lui faire des pates à la bolognaise à base de tofu ou de lentilles avec des pates sans gluten (type pâtes au mais). Ou s’orienter vers des apéro dinatoires avec des falafels, du hoummous, des feuilletés aux légumes, des toast avec différentes préparation (pâté, thon, jambon, etc.), des nuggets de poulets… Beaucoup de personnes âgées aiment manger avec les doigts.
      Si c’est au lait de vache qu’elle est intolérante, il est aussi possible de faire des plats avec du fromage de chèvre.

  • Ma mère ne mange pas son repas du soir. Elle le met dans une mouchoire et le jete à la poubelle en cachette. Nous revenons du resto pour une fête et maman a jeté son steak par terre pendant qu’on ne regardait pas. Elle a mangé du gâteau au chocolat. Elle a mangé des biscuits et du chocolat pendant la journée. Pas vraiment de protéines à part un demi sandwich au jambon le midi et une demi toast au beurre de peanuts la matin. Elle a perdu beaucoup de poids.
    C’est triste!!

    • Bonjour,
      Il faut peut-être jouer sur d’autres formes de protéïnes si la viande ne l’intéresse plus ? Par exemple, les quiches sont faciles à manger et peuvent être riches en protéines (oeufs, crème fraiche, lardons…). De même pour les omelettes dans lesquelles il est possible de mettre du saumon, du jambon blanc ou cru, du chorizo, etc.
      Proposer de la viande dans des hachis parmentier (au boeuf, au canard, au poulet, etc.), sous forme de spaguettis bolognaise où la viande est moins visible ?
      Sinon, il y a possibilité de lui faire manger des protéines végétales.
      Et si elle ne mange pas beaucoup au repas, proposez-lui de grignoter, ce n’est pas grave. Seulement, plutôt que des biscuits, proposez-lui une portion de camembert ou du gruyère coupé en dés comme pour un apéritif. Des petits bouts de quiches comme pour un apéro-dinatoire, des petits saucissons, etc.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Autres articles qui pourraient vous intéresser...

    >