Amélie Wallyn

Perte de mémoire : la solution qui marche vraiment !

perte de mémoire : description et traitement

La perte de mémoire concerne de nombreuses personnes âgées. Les maladies neuro-dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou la démence vasculaire se développent et concernent malheureusement de plus en plus de personnes.

Si vous êtes arrivé.e sur cet article, c’est que vous connaissez une personne qui est concernée par une perte de mémoire. Vous la voyez petit à petit perdre ses capacités, sans forcément savoir quoi faire pour l’aider !

Récemment j’ai moi-même souffert de troubles cognitifs importants suite à un grave accident. Cet article est donc d’autant plus important pour moi, pour pouvoir aider le maximum de personnes qui souffrent de ces troubles, et en particulier les personnes âgées ou ayant la maladie d’Alzheimer qui sont les plus touchées. J’écris également cet article car je vois régulièrement passer sur internet des méthodes plus ou moins farfelues destinées à lutter contre la perte de mémoire et qui prétendent même guérir de la maladie d’Alzheimer. J’ai donc décidé de vous présenter une méthode sérieuse utilisée par les professionnels de santé et que j’utilise moi-même pour aider mes patients.

En effet, en tant qu’ergothérapeute exerçant en ESAD, je travaille chaque jour pour permettre aux personnes ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée de bien vieillir chez soi, malgré la perte de mémoire et leurs autres troubles cognitifs.

Mais avant de découvrir comment lutter contre la perte de mémoire, découvrons un peu quels sont les différents troubles cognitifs fréquents chez les personnes âgées du fait des maladies neurodégénératives.

Quels sont les troubles cognitifs fréquents chez les personnes âgées ? 

En fonction des écoles et des courants de pensées, chaque médecin classe les troubles cognitifs de manière différente. Pour simplifier les choses et être comprise du plus grand nombre, j’ai choisi d’évoquer quatre troubles cognitifs (qui peuvent eux-même être divisés en sous catégories).

1. Les troubles de la mémoire : 

Un trouble de la mémoire entraîne un problème de  » perte de mémoire « . C’est la fonction cognitive dont le plus de monde se plaint (certainement parce que c’est la plus connue). Oublier ses rendez-vous, le contenu de ses conversations téléphoniques, acheter du beurre ou, plus dangereusement, éteindre la plaque de cuisson… Pour améliorer ou stabiliser sa mémoire, la stimulation cognitive est très efficace.

Vous pouvez en savoir plus sur le fonctionnement de la mémoire et les différents types de mémoire en cliquant ici.

2. Les troubles du langage :

Un trouble du langage chez les personnes âgées se caractérise souvent par des manques du mot. La personne a le mot sur le bout de la langue, mais il ne sort pas. Et elle peut alors s’énerver de ne pas savoir vous dire qu’elle voudrait que vous lui donniez le stylo ! Les troubles du langage peuvent également la mettre en difficulté pour retrouver les prénoms. Ou peuvent créer des confusions lorsque la personne utilise un mot différent de celui auquel elle pensait et vous demande le poivre au lieu du sel.

Vous pouvez en apprendre plus sur le langage et sa localisation dans le cerveau en cliquant ici.

3. Les troubles de l’orientation temporo-spatiale :

L’orientation temporelle :

L’orientation temporelle est la capacité de savoir à quel moment de la journée ou de l’année nous sommes.

C’est aussi ce qui nous permet d’avoir conscience que le temps passe. Un trouble de l’orientation temporelle complique le déroulement de la journée. La personne ne sait plus quand est le moment de manger, ce qui peut l’amener à ne plus s’alimenter correctement. Elle ne sait plus distinguer le jour de la nuit, et peut alors ne pas dormir au bon moment, être agitée la nuit et empêcher son aidant naturel d’avoir un sommeil récupérateur. De même, cette personne ne sait pas vous donner la date. Elle peut avoir du mal à vous dire en quel mois nous sommes, mais aussi en quelle année !

L’orientation spatiale :

L’orientation spatiale est la capacité à savoir où nous sommes et comment se rendre dans certains endroits.

La personne qui a un trouble de l’orientation spatiale peut se perdre dans la rue et ne plus savoir où elle est, même s’il s’agissait d’un chemin connu. De même, elle peut ne plus connaître l’itinéraire pour se rendre aux toilettes depuis sa chambre. Une personne qui a des troubles de l’orientation spatiale peut également avoir des difficultés à dessiner, à bricoler. En effet, la notion de haut, de bas, de dessus ou de dessous devient compliquée et ces aspects deviennent difficile à voir et à appréhender pour la personne.

4. Les troubles de l’attention :

L’attention est la capacité de se concentrer, de faire attention à quelque chose.

On ne s’en rend pas compte, mais c’est une fonction cognitive très importante ! On peut avoir des troubles de l’attention lorsque l’on est fatigué, ce qui nous arrive à tous. Et c’est aussi pour cela que l’on a tous déjà oublié de prendre nos clefs, ou même d’éteindre les feux de notre voiture !
Suite à mon accident de voiture, je souffrais plus particulièrement de troubles de l’attention importants. Il était impossible pour moi de cuisiner la viande et les légumes en même temps sans laisser brûler l’un des deux. Mais il était aussi impossible que je lise ! En effet, je lisais mais ne parvenais pas à me concentrer sur les phrases et donc je ne comprenais rien à ce que je lisais. Je lisais même parfois plusieurs fois la même ligne sans m’en rendre compte. Heureusement, si je vous écris un si long article aujourd’hui, c’est que je vais bien mieux, et que je veux vous donner un outil pour aider votre proche en perte d’autonomie à travailler son attention pour la stabiliser un maximum !

Pour finir sur la description des troubles cognitifs : 

Chacun de ces troubles a des conséquences sur les autres fonctions cognitives. Par exemple, si vous avez un trouble de l’attention, vous ne pouvez mémoriser une information que très difficilement puisque pour mémoriser il faut se concentrer. Avec un trouble de la mémoire, vous avez du mal à vous déplacer et à ne pas vous perdre, puisque vous ne connaissez plus le chemin.

La stimulation cognitive : une méthode efficace pour lutter contre ces troubles.

Comment travailler sa mémoire en cas de perte de mémoire

Lors de mes activités en tant qu’ergothérapeute, j’aide (entre autre) les personnes ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée à stabiliser leurs troubles cognitifs, et leur perte de mémoire. Mais comment ? Par la stimulation cognitive. La stimulation cognitive est le fait de solliciter les fonctions cognitives. En effet, pour garder une capacité, le mieux est de s’en servir et de l’entraîner régulièrement !

Un athlète qui prendra des vacances réalisera que ses performances sont moins bonnes qu’en pleine saison. Il en est de même pour votre proche.

Des fiches d’exercices contre la perte de mémoire et les autres troubles cognitifs : 

Pour lutter contre la perte de mémoire, il faut donc faire travailler sa mémoire. Et pour lutter contre les troubles de l’attention, il faut faire travailler son attention !
Malheureusement, lorsque l’on est aidant naturel, on ne sait pas toujours comment s’y prendre pour cela, surtout quand notre proche a des difficultés à effectuer des choses qui nous semblent pourtant évidentes. De plus, préparer des activités pour stimuler la mémoire de notre proche prend du temps, et quand on est aidant, on a déjà beaucoup de choses à faire !

C’est pour cela que je mets à votre disposition des fiches d’exercices destinées aux personnes qui ont une perte de mémoire et des troubles cognitifs. Celles-ci sont classées en trois niveaux afin de s’adapter à chacun en fonction du stade de la maladie et des troubles.

Pour recevoir les fiches d’exercices, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous. Vous recevrez ensuite les fiches gratuitement par mail. Je conserverai votre mail afin de vous envoyer au fur et à mesure des informations pour préserver la mémoire et l’autonomie de votre proche et pour vous informer sur les nouveaux articles publiés, mais vous resterez bien sûr libres de vous désabonner à tout moment.

Qu’est-ce que je trouve dans ces fiches contre la perte de mémoire ? Sont-elles vraiment efficaces malgré leur facilité apparente ?

Dans les fiches d’exercices pour la mémoire en général :

Les fiches sont constituées chacune de quatre exercices.

1. Un exercice contre les troubles de la mémoire.

2. Un exercice contre les troubles du langage.

3. Un exercice contre les troubles de l’orientation temporo-spatiale.

4 Un exercice contre les troubles de l’attention.

Ainsi qu’un court mode d’emploi afin d’utiliser les fiches correctement. Il serait en effet dommage de rendre cet outil pourtant très efficace contre-productif parce qu’on ne sait pas comment s’en servir ! Vous pouvez également trouver un mode d’emploi plus complet pour les fiches contre la perte de mémoire en cliquant ici.

Ces fiches d’exercices sont à imprimer (afin que la personne puisse écrire dessus, et que vous puissiez y faire des annotations pour l’aider) et en couleur pour celles contenant des images.
Même si j’essaie au maximum de préserver vos cartouches d’encre, la couleur est nécessaire pour que les images soient bien vues par les personnes âgées. Si elles doivent se concentrer pour bien voir, elles auront forcément moins d’énergie à dépenser pour se concentrer sur l’exercice ou pour faire ce qu’on lui demande (mémoriser, réfléchir, communiquer).

Comment utiliser ces exercices ? 

Les exercices proposés sont bénéfiques pour la mémoire de votre proche. Vous pouvez ainsi proposer ce type d’exercices à votre proche une fois par semaine pour que cela ait un impact positif sur lui.

Attention tout de même à ne pas lui en demander trop : un petit exercice lui demande autant d’énergie que pour vous une équation mathématique à résoudre !  Il est recommandé de lui faire travailler sa mémoire et ses autres fonctions cognitives entre 20 et 45 minutes une fois par semaine.

Pour chaque niveau d’exercices, vous retrouvez des exercices différents mais toujours sur les 4 grands thèmes : mémoire, attention, orientation temporo-spatiale, et enfin langage.

Si vous proposez d’autres exercices à votre proche, souvenez vous qu’il est important de varier les exercices, même dans le cas où votre proche a de très gros troubles et semble ne pas se souvenir des exercices qu’il a fait les semaines précédentes : il ne s’en rappelle pas s’il cherche à le faire, mais les informations sont gravées dans son inconscient, rendant les exercices bien moins efficaces !
En résumé, réutiliser la même fiche d’exercices chaque semaine ne sera pas efficace !

Mon proche a du mal avec certains exercices et réussit les autres sans problème !

C’est normal. Toutes les fonctions cognitives ne sont pas touchées de la même manière et en même temps.

Lors de l’utilisation des fiches, il est normal que votre proche ait un peu de mal à faire l’exercice. Continuez à lui donner ce niveau, sauf s’il ne parvient jamais à faire l’exercice, pas même en partie (comme par exemple retenir 3 mots sur 4, ce qui est fréquent).
Il doit avoir plus de difficultés à faire l’exercice que vous n’en auriez. S’il les fait aussi facilement que vous, c’est que cela ne le fait pas travailler assez, passez au niveau plus difficile. Mais s’il réussit l’exercice sans pour autant le faire aussi facilement que vous, c’est qu’il travaille et qu’il faut continuer pour entretenir ses fonctions cognitives.

Il est important de faire travailler toutes les fonctions cognitives, même celles qui vont mieux. En effet, toutes ces capacités ont des liens entre elles. De plus, s’il souffre de perte de mémoire, être bon en langage l’aidera à trouver des astuces pour s’en sortir au quotidien.

Pour finir sur les pertes de mémoire et autres troubles cognitifs. 

Déjà, bravo pour avoir lu ce long article sur un sujet aussi « joyeux » que la perte de mémoire ! Si vous m’avez suivi jusqu’ici, vous ne devez probablement pas avoir de problème d’attention ! 😉

Et surtout, pour votre proche, souvenez-vous du plus important : le cerveau c’est comme un muscle, pour ne pas ramollir, il doit s’exercer régulièrement !

A vous de jouer !

Maintenant, je vous laisse vous inscrire ci-dessous pour recevoir les fiches. Un autre travail commencera alors pour vous : mettre en place les séances pour aider votre proche à lutter contre ses pertes de mémoire !

Si cet article vous a été utile et que vos séances d’exercices ont été productives, je serais vraiment ravie que vous me le disiez en commentaires juste en dessous !

A propos de l'auteur Amélie Wallyn

Ergothérapeute et co-auteur de la méthode MALO, je partage mes conseils et outils pour vous aider à maintenir votre proche à domicile le plus longtemps possible !

Ne partez pas sans nous laisser un petit commentaire :)

    • Les exercices sont malheureusement à réaliser avec un aidant.
      Une personne peut difficilement se stimuler seule. Si sa maladie est légère, elle peut s’inscrire dans des clubs de loisirs (club mémoire sénior, club de lecture, club de cartes ou autres jeux de société). Elle peut également faire venir un professionnel.

      Ensuite, elle peut ne pas baisser les bras et continuer à faire le maximum de choses qu’elle est capable de faire. Mais à un moment, il sera difficile pour elle de faire la part des choses car elle aura un trouble du jugement. Ces maladies empêchent la personne très atteinte de se rendre compte de ses troubles. Elle pensera donc avoir réussi l’activité alors que ce n’est pas le cas. Et risque donc de se mettre en danger s’il s’agit d’activités de cuisine ou de bricolage.

  • Bon article ! une personne de mon entourage un peu plus de 50 ans , suite à un déficit en vitamine B1 , a perdu la mémoire immédiate . Comment l’accompagner ?

    • Il existe différentes causes à la carence en B1. Certaines ne permettent pas de récupérer ses capacités. Mais surtout, il faut empêcher la carence de s’accentuer (complementation, arret de l’alcool pour les personnes qui en consomment, vérification qu’un traitement médicamenteux n’ait pas la baisse de vitamine B1 comme effet secondaire, etc.)

  • Bonjour
    Je mets beaucoup d’espoir dans ces fiches Le pire est que ma mere se rend compte , et que cela augmente ses angoisses , et ma tristesse de me sentir impuissante

    • Bonjour, ce doit en effet être très dur pour elle. Je suis passée par là suite à un accident, où je constatais que je n’avais plus toutes mes capacités et je le vivais très mal. Lui donner un but et un espoir en lui proposant des activités de stimulation peut lui faire du bien. Il faut par contre être très délicat pour la ménager : ne pas l’infantiliser avec des jeux pour enfants et ne pas la mettre en situation d’échec. La méthode MALO est conçue pour cela.

  • Bonjour
    Ma maman âgée de 89 ans a beaucoup de mal à trouver ses mots et terminer ses phrases
    J’aimerais lui faire faire quelques exercices
    Pourriez vous m’envoyer des fiches d’exercices
    Merci D’avance

    • Bonjour,
      Ce n’est pas un problème. Différentes associations seront ravies de votre aide et vous formeront en conséquence. Bien souvent, il y a une formation au début, et ensuite vous être accompagné et écouté par un bénévole expérimenté. N’hésitez pas à chercher sur google « votre ville + bénévolat personnes âgées » ou à aller sur des sites spécialisés tels que France bénévolat.

      • Bonjour je vous remercie pour l article très intéressant. Mon mari âgé de 68 ans a été positif au Covi 19 en mai 2020. Depuis il a perdu la mémoire du à une très grande fatigue il est suivi par son médecin traitant elle lui a dit de faire des mots croisés mais il en a jamais fait et il a laissé tomber. Est ce que les fiches lui seront utiles. Merci de votre retour.
        Cordialement.

        • Bonjour,

          Je pense que la medecin est un peu dépassée par la situation liée au covid qui demande énormément de temps et d’énergie aux soignants pour tenter de stabiliser la situation.

          Les mots croisés ne stimulent pas la mémoire mais l’orientation dans l’espace et le langage.

          Vous pouvez utiliser les fiches avec lui. Je n’ai bien sûr pas de recul sur le Covid pour savoir comment les symptômes évolueront par la suite, mais cela lui fera du bien au moins au niveau du moral.

          Je me pose cependant une question. Beaucoup de personne confondent trouble de la mémoire et trouble de la concentration. Parce que quand on est fatigué, on a du mal à se concentrer. Et si on ne se concentre pas sur une information, il est impossible de la mémoriser.
          Est-ce que des imageries ont été réalisées pour voir le source de ses troubles ?

          Dans tous les cas, les fiches vous permettront de stimuler mémoire et concentration.

          Belle journée à vous.

  • Bonjour,
    Votre article est vraiment très intéressant, rassurant et apporte un peu de sérénité dans l’angoissant combat contre les troubles cognitifs touchant un proche, en l’occurrence ma mère de 84 ans.
    Je n’ai pas encore imprimé les fiches d’exercices mais me réjouis déjà de le faire.
    Après, le plus difficile sera de lui faire accepter de faire ces exercices et de m’organiser pour cela.
    Encore merci pour votre partage.
    Bien cordialement,
    Leina

    • Bonjour,
      J’entends cela assez fréquemment. Pour aider les aidants à faire accepter les exercices à leur proche, je leur donne différents conseils dans une video auxquelles les abonnés à la méthode MALO ont accès. Je suis également disponible pour répondre aux questions que vous pourriez m’envoyer par mail, ou pour vous aider à trouver une solution plus adaptée à votre mère.
      Amélie

  • Très beau article , mon mari âge de 63ans suite à une syncope cardiaque à eu un gros traumatisme crânien lobe frontal gauche (sequelles cognitifs ) en centre de reeducation il a pas mal récupère mais plus l homme qui était plus de patience s énervé plus vite , je suis inquiète pour le retour chez nous, j aimerais avoir des conseils , car j aimerais qu’ il poursuive la rééducation à notre domicile pouvez vous me donner des conseils merci beaucoup

    • Bonjour,
      L’équipe du centre de rééducation ne va pas l’abandonner et lui permettre de sortir sans avoir préparé avant la sortie. Vous devriez avoir un rendez-vous avec une assistante sociale pour mettre en place des aides financières, et des indications de la part du médecin pour la poursuite du traitement et de la rééducation à la maison. Il faudra passer par des kiné, ergo, ortho en libéral en fonction des besoins.
      N’hésitez pas également à contacter le CLIC si vous avez des questions pour d’autres aides financières ou pour faire venir du personnel à domicile pendant que vous vous absentez. https://autonome-a-domicile.com/qu-est-ce-qu-un-clic/

  • Bonjour,
    Mon beau père vient d’avoir un accident vasculaire cérébral.
    Il est maintenant en institut.
    Pas assez stimulé, il déprime, ce qui n’arrange pas son guérison.
    Je vais donc essayer vos supports et vous ferais un retour.
    Merci d’avance pour ce partage,

  • vos fiches peuvent-elles être utiles pour une personne victime d’un AVC massif qui ne trouve plus ses mots et à beaucoup de mal à retenir
    (hippocampe gauche atteinte). cette personne est aphasique mais comprend ce qu’on dit.
    Merci de votre réponse

    • Bonjour,
      Vous pouvez utiliser les fiches auprès d’une personne qui a eu un AVC. Cependant, ne le faites pas juste après l’AVC. Un AVC fatigue beaucoup, le cerveau tente de se soigner et cela demande beaucoup d’énergie. De plus, si l’AVC vient d’avoir lieu, il y a de nombreux professionnels autour de la personne pour la rééducation. Si c’est le cas, demandez-leur directement ce que vous pouvez faire ou non pour aider votre proche. Ils vous donneront des idées pour le stimuler sans le fatiguer et sans faire doublon avec les exercices pratiqués lors des séances de rééducation.
      Si la rééducation est finie et la personne à domicile, vous pouvez essayer les fiches. Commencez peut-être par la fiche de niveau facile, pour éviter de mettre cette personne en situation d’échec et ne pas trop la fatiguer dès le départ.
      Bonne journée

  • Bonjour,
    Mon père a quatre vingt douze ans et les mots communs lui échappent assez souvent, ce qui le met en fureur et le désespère. J’aimerais bien essayer vos exercices. Ma photocopieuse-imprimante est malheureusement en noir et blanc, mais j’espère que les exercices seront utilisables quand même.
    Merci beaucoup par avance.
    Gisèle Potron

  • Bonjour,
    J’accompagne une personne de 98 ans autonome et vivant seule chez elle…elle me bat réguliérement au scrabble et nous passons de très bons moments ensemble.
    J’ai à mon actif un certain nombre d’outils mais c’est toujours bien de se renouveller…aussi je suis bien sur intéressée par vos fiches …qui sont sans doute précieuses ?
    J’attends votre retour avec confiance et impatience
    Créativement votre,
    Dominique

  • Bonjour, les fiches sont très bien faites. Mon papa et moi avons passe un bon moment. Il était surpris de si bien réussir. Il a ete super bien avec les anecdotes. Pensez vous avoir le temps de renvoyer de nouvelles fiches ?

  • Bonjour
    Aide à domicile de par mon métier, et aidant familial auprès de maman atteinte d’une démence à corps de Levy, je souhaitais vous remerciez pour ces fiches qui me sont précieuses et aisément adaptables.
    Merci et bonne continuation

  • Bonjour,
    Maman 93 ans vit seule et bien qu’elle soit bien entourée par infirmière et femme de ménage je me rend compte que la mémoire proche lui échappe et elle perd confiance en elle.En cherchant des jeux accessibles pour elle j’ai trouvé vos fiches qui seront je pense une approche pour réaliser ses capacitées.Merci pour cet accompagnement qui nous rassure aussi…

  • Bonsoir, je fais partie d’un atelier Mémoire dans un Centre Socio-Culturel, j’organise des séances une fois par semaine, je recherche seulement des exercices et des jeux pour le groupe de Mémoire dont je m’occupe.
    Merci d’avance pour votre aide.
    Sincères salutations.

  • Bonsoir Amélie.
    Je suis une mamie de 65 ans, j’habite La REUNION. (DOM). Je fais des consultations mémoire chez le neurologue depuis quelques années. Je vais en hopital de jour une fois par semaine pour être encadré par une équipe d’infirmiers qui nous prend en groupe et nous fait faire des exercices d’entrainement cérébral (les 7 erreurs, mots croisés, mêlés, scrabble, sudoku, de la gym douce, des ateliers manuels,dessins… et depuis le mois de décembre 2016, la neurologue m’a prescrit des séances chez l’orthophoniste. Je me rends bien compte que mes troubles s’amplifient. Souvent énervée, frustrée,angoissée, triste car coupée de plus en plus avec l’extérieur. Mais aujourd’hui je désire réagir et me prendre en main car je ne veux pas que mes petites-filles soient malheureuses en me voyant dépérir. Si les exercices peuvent m’aider à ralentir les ennuis, alors je veux m’y mettre pour épargner la souffrance à mon entourage. Je ne connais pas encore vos fiches mais je vous promets de les utiliser et de vous recontacter. Merci pour tout ce que vous donnez aux autres.

    • Bonjour,
      Je suis contente que vous ayez la force de rebondir malgré la tristesse et la colère que l’on peut ressentir face à ces troubles. Je vois que vous luttez activement face à ceux-ci et que vous êtes bien accompagnée. Rester active est une très bonne façon de lutter contre cette maladie. Restez souriante, faites en autant que vous le pouvez, restez curieuse de tout… Et surtout, profitez de vos petites-filles ! Elles seront votre source de joie dans les moments les plus difficiles. Et surtout, vous pouvez jouer avec elle pour leur plus grand plaisir mais aussi pour stimuler votre mémoire. J’en parle par exemple de jeux de sociétés intéressants dans cet article : https://autonome-a-domicile.com/7-jeux-de-memoire-pour-votre-proche-age/

      Bon courage à vous et à bientôt pour de bonnes nouvelles je l’espère !

  • Merci pour tous vos conseils et explications. Ils sont clairs et simples et une vraie aide pour comprendre les mécanismes de la mémoire et comment la préserver.

  • je démarre en tant qu’ASG dans une EMA ( a domicile) ou je ferai des séances individuelles , alors merci pour vs fiches , cela m’aide et me rassure.

  • Merci de nous aider dans cette prise en charge car nous sommes très démunies face à ce problème quand il touche un de nos proches qui jusqu’à lors était complètement autonome à 90 ans ! Et les consultations mémoire il faut être patient de même pour les places en structure ! Alors on entretient et on travaille cette mémoire défaillante avec vos exercices Merci !M

  • Ma maman âgée de 84 ans a des problèmes de mémoire, suite à une consultation mémoire j’ai vraiment envie d’essayer vos fiches. Je ne manquerai pas de vous tenir informé par mail .

  • J’utilise déjà vos fiches pour mon père qui perd la mémoire. Mon père qui ronchonnait à l’idée de faire des exercices pour la mémoire est plus souriant maintenant. Je pense qu’il imaginait du travail désagréable alors que vos exercices ne sont pas du tout comme ca. C’est comme des jeux. Je lui dis que c’est comme les mots fléchés qu’il fait dans le journal.
    Merci beaucoup !

  • Bonjour
    je suis ASG en ESA et je trouve votre blog fort intéressant, toujours en recherche d’exercices nouveaux, je vous remercie pour votre travail.
    Jeane

  • Merci Amélie pour ce généreux partage ! J’ai appris la maladie de ma Maman le 12 juillet dernier et suis prete à tout tenter pour éviter le déclin que j’ai l’utopie de ne pas croire inévitable (mais j’ai conscience d’etre entre déni et recherche de solutions). J’espere dans tous les cas parvenir à faire en sorte que ma Maman reste heureuse (les médecins ne lui ont pas encore parlé d’Alzheimer préférant reporter l’annonce au 23 aout en présence d’un psychologue; meme si elle a compris qu’il y avait suspicion). Vos exercices vont donc faire partie de notre quotidien. Vous lire est envourageant, bravo pour ce blog !

    • Bonjour Aurore,
      J’espère vous accompagner au mieux dans ce moment difficile avec Autonome à Domicile. En tout cas, c’est une bonne démarche des médecins d’attendre la présence d’un psychologue. La façon dont est vécue le diagnostic joue pour beaucoup dans la combativité de la personne. Il y a tellement à gagner en ne perdant pas espoir et en ne se laissant pas aller… Bon courage à vous deux !

  • bonjour Amélie,

    je suis ASG dans une ESA.
    merci pour ces fiches qui m’ont permises de compléter notre répertoire d’exercices.
    nous travaillons avec des patients atteints de différentes pathologies, et avoir de nouvelles fiches d’exercices est vraiment enrichissant.
    elles sont complètent et vraiment bien faites.
    merci pour votre travail.
    bonne continuation

  • Bonsoir, je suis ravie d’avoir trouvé votre site qui est d’une grande richesse. Je suis asg dans un pasa. Les résidents qui viennent sont très en demande d’atelier de mémoire et je suis à court d’idée. Je suis impatiente de pouvoir travailler avec vos fiches qui sont très intéressantes. je vous tiens au courant. Un énorme Merci. Ingrid

  • Bonjour.
    Merci pour ces informations et avec plaisir pour recevoir des fiches et les utiliser pour les patients âgés du service de Psychiatrie agée du CHS.
    En tant que psychiatre responsable du servcie je dois avec la psychologue du service trouver de nouvelles voies pour continuer a faire traviller et investir les patients. Merci pour ce que vous faites. Cordialement.

  • Bonjour

    Merci beaucoup pour votre site et vos fiches.
    Une personne de ma famille souffre de la maladie de Parkinson
    je recherchais des exercices pour la motiver.
    C’est exactement ce qui lui faut. Le principe de niveau de difficulté est vraiment bien.

  • Merci pour ces fiches cognitives de différents niveaux. c’est important qu’elles soient adaptées à la personne pour ne pas la mettre en échec. je fais le travail d’amp à domicile et vais utiliser ces fiches.elles sont inspirantes aussi.
    j’espère en recevoir de nouvelles ainsi que les précédentes. merci de votre générosité.

    • Ces personnes perdent déjà confiance en elles en voyant leurs difficultés au quotidien, alors il est effectivement mieux de ne pas en plus les mettre en échec lors des exercices. Nous même, nous n’aimerions pas devoir faire régulièrement des choses dont on se sait incapable. Surtout en ayant conscience qu’on savait le faire avant, et que demain on saura encore moins en faire !
      Vous recevrez les fiches automatiquement par mail chaque fois que j’en aurai fini une (mais comme je gère ce site bénévolement en complément d’autres activités, je n’en ai actuellement pas d’autres prêtes).
      Bonne soirée et bonne continuation !

  • Bonjour Amélie,
    Merci pour ces fiches. Je suis stagiaire en M1 Psychologie. Ces fiches me permettront de faire de nouvelles activités cognitives pour le PASA (en EHPAD) 🙂 . La fiche facile n°1 est celle qui m’est la plus utile.
    Merci encore et bonne continuation.

  • Bonjour Amélie,
    Je suis aide soignante depuis 20 ans et travaille dans un EHPAD. Je m’occupe aussi de ma tante qui a 85 ans et je suis ravie d’avoir découvert votre site. Tout d’abord nous allons pouvoir faire les exercices toutes les 2 car j’ai des gros problèmes de mémoire et ma tante oublie certains mots. Et de plus je vais faire un travail d’équipe au sein de mon service avec nos résidents. Merci pour votre blog, toutes vos bonnes idées. Bonne continuation à vous.

    • Bonjour Nathalie 🙂
      Je suis également ravie que vous ayez découvert ce site, plus on est, plus il y a de l’échange d’informations.
      Je vous souhaite de bonnes séances à toutes les deux. Puis à vos patients si le projet peut être mis en place.

  • Bonjour, je suis psychomotricienne en ESA et je suis ravie de tomber enfin sur un site qui propose des exercices( gratuits) permettant la stimulation cognitive des personnes atteintes d’Alzheimer ! 🙂
    Je vais les essayer la semaine prochaine avec mes patients !

  • Bonjour,
    Mon papi a la maladie d’Alzheimer depuis l’année dernière. On ne sait pas trop quoi faire. Ca nous a fait tout drôle de le voir comme ca pendant les fêtes. Alors j’ai fais des recherches et suis arrivée ici. Merci pour les conseils faciles à comprendre et pour les fiches. Je vais essayer de motiver mon papi à les faire avec moi quand je vais lui rendre visite.

  • Bonjour,
    Je vais essayer vos fiches avec maman à qui le docteur à dit qu’elle a Alzheimer. Tout est nouveau pour nous et on se sent perdues. Merci de nous expliquer ce que sont les fonctions cognitives. On nous en parle dans les rendez-vous de santé mais on ne comprend pas toujours. Surtout avec l’émotion.
    J’espère que vos fiches pourront nous aider. Maman est une battante, elle ne veut pas se laisser abattre et je suis d’accord avec elle. Merci

    • Merci pour votre message.
      Accepter la maladie sans se démotiver est un très bon premier pas ! Avancez ensemble, et l’évolution sera plus lente. Avec les fiches, vous pouvez stabiliser les troubles cognitifs pour qu’ils ne s’aggravent pas trop vite. Bon courage à toutes les deux ! Et continuez à ne pas vous laisser abattre, bravo !

  • Bonjour Amelie Walyn,
    Merci de votre blog, de votre générosité
    Un très beau travail!
    Je dois vous informe que ses fiches sont pour moi, j’ai un problème d’attention et je compte faire ces exercices,
    une fois par semaine, car comme vous dites bien, il faut s’entrainer pour maintenir la mémoire et RECUPERER si ce-là est possible;
    Je penses, que oui car j’ai lu votre article
    J’ai 65 ans, et ça dépend des moments, (surement si je suis plus au moins fatiguée) en parlent avec ma famille, je ne trouve pas le mot juste ou le nom de la « chose », même si visuellement, dans ma tête je vois l’objet à ce moment là je ne ma rappelle pas du NOM.
    J’ai pris un rendez-vous pour un contrôle sur la mémoire et je vais passer un IRM.
    Merci je vais vous lire vos articles des sa réception,
    Bien à vous
    Cordialement

    • Bonjour Isabel,
      Je suis passée par là il y a peu de temps, et je sais donc à quel point ça peut être pénible. J’espère que vos examens se passeront bien et que les résultats seront encourageants. Dans tous les cas, les fiches peuvent vous aider. En fonction des cas et des maladies, elles peuvent aider à retrouver ses capacités, ou au moins à maintenir celles qui nous restent encore. Et surtout, elles nous poussent à agir, à ne pas baisser les bras. Je vous souhaite bon courage et vous remercie pour votre message.

  • je suis auxiliaire de vie et je m’occupe d’une personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer donc je suis toujours a la recherche d’exercice de mémoire pour la stimuler et surtout lui proposer des choses différentes ce qui permet de la motiver.
    merci pour ces fiches intéresantes

  • Bonjour, je suis auxiliaire de vie sociale à domine et notre public est essentiellement des personnes qui ont la maladie d Alzheimer. Votre blog est très intéressant et j apprends encore des choses avec vous . Bon courage pour la suite de vos écritures.

  • Bonjour,
    Aide Soignante, après avoir exercé 12 ans en institution (hôpitaux, clinique puis maison de retraite) je me suis reconverti dans l’accueil familial.
    J’accueille très souvent des personnes très âgées, des fois moins, avec troubles de la maladie d’Alzheimer ou apparenté.
    Vos fiches que je viens de découvrir sont vraiment très biens et très utiles.
    Juste une petite remarque. Dans l’exercice 1, partie orientation temporelle, j’ai trouvé qu’il y avait trop de dates. J’en ai supprimé pour ne pas mettre la personne en trop grande difficulté.
    Elle c’est pas mal débrouillée, cela m’a permis de faire une plus juste évaluation de ses capacités.
    C’est, de loin, ce que j’ai trouvé de mieux concernant cette maladie sur internet. Merci. Dominique

    • Bonjour,
      Effectivement, les fiches étant faites pour un grand nombre de personnes, les niveaux ne sont pas aussi personnalisés qu’ils pourraient l’être s’ils étaient fait pour une seule. C’est très bien que vous ayez pu adapter la fiche à la personne avec qui vous l’avez utilisée.
      Je vous remercie pour le compliment en tout cas, cela fait toujours plaisir 🙂
      Bonne continuation !

    • Merci beaucoup pour votre commentaire, toujours appréciable après le temps passé à écrire un si long article ! 🙂 Je vous souhaite de bonnes séances !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Autres articles qui pourraient vous intéresser...

    >